Groupama s’oriente de plus en plus vers la distribution de produits bancaires

En pleine transformation pour devenir un groupe bancaire à part entière, Groupama a décidé de changer un peu de stratégie afin de réussir à atteindre ses objectifs et notamment celui de conquérir 170 000 nouveaux clients d’ici à 2014. Axant désormais sa communication sur le crédit immobilier, l’enseigne espère ainsi pouvoir devenir la banque principale de ses usagers, celle-ci ne jouant, en effet, à l’heure actuelle, sur ce plan-là, qu’un rôle secondaire, ne l’empêchant pas toutefois de rester, par ailleurs, le premier groupe d’assurances français, le Directeur Général, Bernard Pouy confiant lui-même que « le démarrage de Groupama Banque a été plus long que prévu. Nos objectifs de départ étaient sans doute un peu ambitieux, mais la crise financière ne nous a pas aidés non plus ».

Souhaitant justement profiter de cet avantage, l’enseigne suit, comme le remarque Jean-Baptiste Bellon, l’un des spécialistes de Trapéza Conseil, l’exemple de quelques-unes de ses concurrentes, « Groupama Banque comme, par la suite, AXA Banque et Allianz Banque ont été créées pour être la bonde de la baignoire, en empêchant les clients d’aller placer leur épargne chez les concurrents bancaires ».

Ayant réussi, en un an et demi seulement, à convaincre déjà 200 000 de ses sociétaires à ouvrir un compte bancaire auprès de leur enseigne, Groupama Banque montre que ses ambitions semblent être tout à fait à la hauteur de ses possibilités, même si les ouvertures de compte ont ensuite ralenti, n’atteignant plus que 30 000 à 40 000 souscriptions annuelles, qui lui  permettent tout de même de compter, depuis un an déjà, plus de 500 000 clients, même si l’objectif de 700 000 nouveaux adhérents risque d’être, malgré cela, difficile à satisfaire d’ici à 2012, Jean-Baptiste Bellon considérant alors qu’« il était temps qu’ils passent à une stratégie de conquête plus offensive. Pour assurer la flottaison de leurs navires bancaire, ils doivent a minima dépasser le cap du million de clients ».

Bien que le fait d’obtenir de nouveaux usagers apparaisse aujourd’hui comme essentiel, encore faut-il que ceux-ci rapportent suffisamment d’argent, car comme le constate l’un des responsables de la Société Générale, également actionnaire de Groupama, les clients de cette dernière ne sollicitent en moyenne que deux produits, contre sept à dix pour ceux de sa propre enseigne, ce phénomène s’expliquant, toujours selon ce même interlocuteur, par la difficulté à transformer les agents généraux en de véritables banquiers, malgré tous les moyens mis en œuvre, par le biais notamment de formation.

Même si tout n’est pas aussi simple que prévu, Groupama Banque entend bien poursuivre sur sa lancée et relever le défi qu’elle s’est elle-même fixé, celle-ci ayant déjà réorganisé l’ensemble de son offre, afin de proposer des produits et des services moins nombreux, clarifiant donc la gamme et permettant également d’y apporter encore davantage de soins, pour satisfaire au mieux les besoins de chacun, celle-ci ayant même profité de l’occasion pour réévaluer les tarifs des différentes prestations proposées et les rendre, de cette manière, encore plus compétitives, pour pouvoir affronter la concurrence, de plus en plus dure, dans ce secteur, dans les meilleures conditions.

D'autres news sur cette banque en ligne:


Une vente privée à saisir sur le PEL BNP Paribas

Profitant de sa plate-forme en ligne pour mettre en place des offres toujours plus attractives, BNP Paribas propose (Lire la suite…)

Vente flash Assurance Auto chez BNP Paribas

Du 1er au 9 juin 2013 et uniquement en exclusivité sur Bnpparibas.net profitez de deux mois de réduction (Lire la suite…)

Pourquoi bloquer un paiement contre un plombier ?

Lorsque vous sollicitez un plombier pour un dépannage, celui-ci vous donnera non seulement la cause de la panne, (Lire la suite…)

Quel est la meilleure banque en ligne pour un petit revenu

Plusieurs banques en ligne proposent aujourd’hui des options qui s’adaptent à tous. Ainsi, avec un petit revenu, il (Lire la suite…)